La température de l’eau du thé

La faible minéralisation de l’eau, pour éviter de modifier le goût, est un élément important concourant à la bonne préparation du thé. Mais sa température est aussi importante. Il faut que l’ébullition soit suffisante pour que l’oxygène de l’eau n’oxyde pas les feuilles de thé et permette la bonne diffusion des arômes, mais pas trop importante pour éviter de dénaturer son goût.

Pour les plus aisés, des bouilloires réglables en température sont disponibles en fonction du type de thé ; pour les autres, il faudra arriver à estimer la température de l’eau pour savoir quand arrêter de la chauffer.

Pour cela il faudra utiliser nos autres sens :

La vue :

  • les premières petites bulles : aux alentours de 70°C
  • des bulles un petit peu plus grosses et la vapeur qui commence : aux alentours de 80°C
  • des bulles encore un petit peu plus grosses et qui remontent : aux alentours de 85°C
  • des bulles qui remontent rapidement à la surface : aux alentours de 90-95°C
  • l’eau qui bout à gros bouillon et qui produit beaucoup de vapeur : aux alentours de 100°C

L’ouïe :

  • l’eau commence à émettre un son : aux alentours de 80°C
  • le son est continu : aux alentours de 82°C
  • le son deviens plus fort et grossit : aux alentours de 87°C puis augmente
  • le son diminue : aux alentours de 95°C
  • reprise du son avec gros bouillonnement : vers 100°C

Le toucher :

  • si la tasse est tiède : jusqu’à 60°C
  • si la tasse est chaude mais peut être tenue en main : aux environs de 80°C
  • si la tasse est tellement chaude qu’elle ne peut être tenue en main : aux environs de 90°C

Ou juste avoir des notions basiques de calcul :
Il suffit de mélanger de l’eau à température ambiante (à 20°C) avec de l’eau bouillante (à 100°C).

  • pour obtenir une eau aux alentours de 70°C : 1/3 d’eau à température ambiante + 2/3 d’eau bouillante.
  • pour obtenir une eau aux alentours de 80°C : 1/4 d’eau à température ambiante + 3/4 d’eau bouillante.

Et surtout respectez bien les temps d’infusion pour que les arômes se développent de manière optimale.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Début d’année

Pour certains le début d’année est synonyme de bonnes résolutions : arrêter de fumer, perdre du poids,… toute activité qui améliore l’état général.
Et c’est une bonne chose : se fixer des objectifs, avoir une dynamique positive sont les premières pierres qui paveront le chemin de 2014.

Car, même si le mois de janvier est froid, pluvieux et ne semble pas propice à une activité en extérieur, c’est le moment d’essayer de capter le moindre rayon de soleil pour éviter les carences en vitamine D. Le manque d’ensoleillement a aussi un impact négatif sur l’état mental, il est donc important d’être sûr que les besoins en vitamines et minéraux sont couverts pour éviter la déprime du mois de février.

Préparez une bonne année grâce aux bases saines que vous poserez en janvier.

Publié dans Site | Laisser un commentaire

Kiran, cuisine d’afrique

J’ai découvert Kiran, cuisine d’afrique une émission de la chaine Voyage. Ce Chef sud-africain présente les produits typique des régions d’Afrique qu’il visite et improvise puis réalise des plats très travaillés.

kieran
Des ingrédients connus et d’autres plus étranges, comme l’écorce d’un arbre très riche en fer, nous font voyager à chaque émission.

Une manière de faire découvrir des zones géographique très éloignées des idées reçues sur la grande cuisine et de nous faire changer d’avis.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Le Palais des Thés ouvre une boutique à Bordeaux

Pour les amateurs de thés (comme moi), l’ouverture d’une boutique Palais des Thés sur Bordeaux est une très bonne nouvelles.

Palais des Thés

Les locaux sont très bien aménagés et permettent de voir le (très beau) matériel et de sentir les parfums des différents produits proposés.

Le thé est un bon outil pour modifier les habitudes alimentaires. Il est ainsi possible de rééquilibrer légèrement la balance sucré/amère et diminuer les quantités de sucre consommées quotidiennement tout en ayant autant de plaisir. Il nécessite une éducation du palais au même titre que le vin, les différents process de fabrication ainsi que les terroirs modifiant ses propriétés en bouche.

J’y retourne bientôt me faire une provision de divers thés verts (japonais, coréen et… népalais).

Publié dans Site | Laisser un commentaire

Petite réflexion sur les messages institutionnels.

Suite à divers sujets sur la (supposée) tyrannie alimentaire et la pensée unique et dictatoriale du bien manger, je tiens à préciser quelques points.

Nous sommes tous conscients que le culte du corps et le jeunisme à tout prix sont des phénomènes malsains. Mais les messages (plus ou moins efficaces) des autorités de santés ne relèvent pas de ce registre : le message n’est pas mangez bien pour être beaux, mais mangez bien pour être en bonne santé.

Vient ensuite la notion de liberté individuelle et le droit à faire ce que l’on veut. Il est évident que c’est un principe important, nous sommes tous d’accord là dessus ; MAIS (et dans ce cas il est important), on accepte aussi que SES choix ne soient pas imposés aux AUTRES.

Cela relève d’une raisonnement simple : l’autre ne m’impose pas ses choix et je ne lui impose donc pas les miens (ou leurs conséquences). Logique, non ?

Prenons un petit exemple !
Un touriste qui part sans préparation pour une randonnée en montagne et qui demande de l’aide via son petit portable, qui fait déplacer un hélico et une équipe, vous en pensez quoi ?
Il paie le déplacement ou pas ?
Et s’il recommence à chaque vacances ?
On le flagelle en place publique pour lui apprendre la vie ?

Pour l’alimentation/alcool c’est pareil.

Si les individus qui se suicident au McDo (je ne parle pas des gens qui y vont de temps en temps) ou se détruisent le foie à la 8/6 (ici encore je ne parle pas des gens qui prennent un verre occasionnellement) ne viennent pas demander d’aide, pas de soucis. Ils font ce qu’ils veulent et c’est leur droit le plus légitime.

MAIS (celui là aussi à une sacrée importance), ce n’est pas le cas. Ils ont recours à la médecine et à son prix très élevé pour se soigner. Et ce coût est supporté par la collectivité, qui a donc son mot à dire.

Ça vous parait toujours logique ? Il est donc normal que l’état essaie de promouvoir des messages de santé.

Ensuite, lorsque nous parlons de l’IMC (le fameux indice tyrannique), les gens l’associent souvent à « être beau ».

Déjà c’est une incompréhension de cet indice, parce que s’il ne servait qu’à établir des critères esthétiques, il en faudrait pour tous les goûts : des maigres, des ronds, des grands, des petits, etc. Tout est question d’harmonie. On peut avoir le plus beau nez du monde, les plus beaux yeux du monde et la plus belle bouche du monde, s’ils ne vont pas ensemble ce ne sera pas « beau ». Donc c’est tout autant nos « imperfections » que notre « perfection » qui fait notre harmonie.

Ensuite, le calcul de l’IMC viens d’une étude sur la mortalité. Et la mortalité est accrue pour les IMC trop bas et trop haut. Point barre.

A mon avis, un rejet de cet indice et de sa signification, est surtout une bonne excuse pour ne pas prendre conscience de ses mauvaises habitudes et des conséquences de nos choix et il est plus intéressant de comprendre sa signification.

Et juste pour info : sans « se priver », en buvant et en mangeant de la Junk Food (de temps en temps) et en faisant du sport, on est heureux aussi.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

C’est la rentrée

Voici le lot de nouveaux projets qui accompagnent la rentrée :

  • J’enseignerai l’alimentation rationnelle dans le BTS diététique où j’ai suivi ma formation ;
  • Je dois réaliser un atelier et une présentation pour la semaine du goût avec l’Union Saint Bruno ;
  • Je prépare l’attestation technique de Taiji après avoir validé mon premier duan l’année dernière.
Publié dans Site | Laisser un commentaire

Pourquoi (et comment) manger des légumes ?

Tous les enfants connaissent le slogan « 5 fruits et légumes par jour », mais savez vous pourquoi il est nécessaire de manger des légumes ?

Je commence par une précision que je trouve importante. Lors d’un stage à l’hôpital dans un service de diabétologie je discutais avec un patient des principes d’une alimentation saine. Voulant être actif vis à vis de sa maladie, il s’était informé et commence par me citer le fameux « 5 fruits et légumes par jour » tout en ajoutant « c’est assez dur de manger 5 fruits et 5 légumes par jour ». Là j’ai compris que souhaitant bien faire, il avait mal intégré la consigne. Il mangeait 5 fruits plus 5 légumes par jour. 5 fruits c’est beaucoup, encore plus lorsque l’on est diabétique ou que l’on souhaite perdre du poids.

Il s’agit de manger une combinaison de fruits et légumes dont la somme fera cinq, nombre déterminé pour couvrir les besoins journalier d’un individu. Il est important aussi d’essayer de ne pas consommer trop de fruits quand même et de privilégier les légumes (voir l’article sur les fruits).

Les légumes apportent plusieurs éléments importants pour notre corps. Ils sont la seconde source de calcium après les produits laitiers et plus généralement, s’ils ne sont pas cultivés hors sol, ils apportent de nombreux minéraux (dont du fer), des vitamines (Vitamine C, beta carotène, Vitamine E, …), des polyphénols et des fibres.

Plus les légumes sont frais et plus ils contiennent de vitamines. Lors de la cuisson et selon le mode de découpe, ils peuvent perdre les vitamines thermosensibles ou qui se détruisent à l’air libre. Il est donc naturel de se demander s’il ne veut mieux pas éviter de les cuire et de ne se nourrir que de crudité.

Les légumes contiennent aussi des fibres qui sont bien utiles pour faciliter une absorption harmonieuse des glucides, réduire les probabilités de cancers ou permettre un transit plus régulier. Mais elles peuvent être irritantes pour le colon selon leur nature et leur quantité. La cuisson sert donc à faciliter leur digestion et éviter les effets désagréables.

Le rôle du diététicien est alors de construire des menus adaptés à chacun en proposant une répartition de légumes qui permettra de couvrir les besoins du corps et du palais grâce à un large choix de recettes.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Augmentation des risques de diabète de type 2

Deux études viennent d’être publiées sur ce sujet dans les derniers jours. Elles sont améliorables (notamment dans le choix des échantillons) mais apportent de nouvelles informations.

La première, lituanienne, nous apprend que les gens qui mangent trop vite ont un risque augmenté de développer un diabète de type 2.

La seconde porte sur les boissons « light ». On savait déjà que la consommation de boissons sucrées augmentais le risque de diabète de type 2, et les résultats de l’étude française montrent que c’est aussi le cas pour les boissons light.

Donc à part les jus 100% fruits, évitez les boissons sucrées et prenez le temps de manger lentement dans le calme.

Publié dans Site | Laisser un commentaire

Patisseries pour allergiques.

Voici un ouvrage fait spécialement pour les gens allergiques mais gourmands ; recettes sans œufs, sans gluten ou sans lait en fonction des besoins de chacun.

Cuisinez gourmand sans gluten, sans lait, sans œufs...

Une manière de se préparer de bons petits plats à intégrer dans votre ration quotidienne sans avoir à souffrir de réactions allergiques lors d’un écart.

Publié dans Site | Laisser un commentaire

Déménagement

Le cabinet est déplacé dans la résidence Erika (appartement 208), 10 B Terrasse du front du Médoc à Bordeaux ; il est situé à coté du Auchan Mériadeck, ce qui permet d’avoir un parking gratuit pendant 1h30 et un arrêt du Tram A à deux minutes à pieds.

Le site a été mis à jour en conséquence et j’ai ajouté une carte Google.

Publié dans Site | Laisser un commentaire